Warning: UPDATE command denied to user 'etfaitspdrupal'@'10.0.65.131' for table 'cache' query: UPDATE cache SET data = 'a:418:{s:13:\"theme_default\";s:14:\"etfaitsplanete\";s:13:\"filter_html_1\";s:1:\"1\";s:18:\"node_options_forum\";a:1:{i:0;s:6:\"status\";}s:18:\"drupal_private_key\";s:64:\"0927c9e474252afe559954507edf37202ad0bd9d3be425a3553cc8429b745768\";s:10:\"menu_masks\";a:22:{i:0;i:127;i:1;i:125;i:2;i:63;i:3;i:62;i:4;i:61;i:5;i:59;i:6;i:58;i:7;i:56;i:8;i:31;i:9;i:30;i:10;i:29;i:11;i:24;i:12;i:21;i:13;i:15;i:14;i:14;i:15;i:11;i:16;i:7;i:17;i:6;i:18;i:5;i:19;i:3;i:20;i:2;i:21;i:1;}s:12:\"install_task\";s:4:\"done\";s:13:\"menu_expanded\";a:1:{i:0;s:13:\"primary-links\";}s:16:\"language_default\";O:8:\"stdClass\":11:{s:8:\"language\";s:2:\"fr\";s:4:\"name\";s:6:\"French\";s:6:\"native\& in /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc on line 136

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc:136) in /home/etfaitsp/www/includes/bootstrap.inc on line 726

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc:136) in /home/etfaitsp/www/includes/bootstrap.inc on line 727

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc:136) in /home/etfaitsp/www/includes/bootstrap.inc on line 728

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc:136) in /home/etfaitsp/www/includes/bootstrap.inc on line 729
No Impact Man, livre inspirant | Et faits planete

No Impact Man, livre inspirant

  • warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc:136) in /home/etfaitsp/www/includes/common.inc on line 148.
  • user warning: UPDATE command denied to user 'etfaitspdrupal'@'10.0.65.131' for table 'cache_filter' query: UPDATE cache_filter SET data = '<p>En avril dernier, j&rsquo;ai lu No Impact Man. R&eacute;sultat, je suis v&eacute;g&eacute;tarien.</p>\n<p>L&rsquo;auteur est un journaliste new-yorkais. Il se d&eacute;crit lui m&ecirc;me comme un &eacute;colo bien-pensant pseudo r&eacute;volt&eacute;, du genre &agrave; pester contre les 4&times;4, &agrave; signer des p&eacute;titions contre la d&eacute;forestation et &agrave; donner 5 &euro; par mois &agrave; Greenpeace&hellip; Colin Beavan, c&rsquo;est un peu un bobo, un peu un &eacute;colo, un peu moi, un peu vous&hellip;</p>\n<p>Et, &agrave; ce monsieur comme tout le monde, et que rien ne pr&eacute;dispose &agrave; la radicalit&eacute; soudaine, un jour, une id&eacute;e saugrenue traverse la t&ecirc;te&hellip; &ldquo;Puisque j&rsquo;ai des id&eacute;es &eacute;colo, ce serait la moindre des choses que je vive moi-m&ecirc;me selon ces id&eacute;es plut&ocirc;t que de vouloir les imposer aux autres.&rdquo;</p>\n<p>C&rsquo;est d&rsquo;une simplicit&eacute; redoutable.</p>\n<p>Et si j&rsquo;&eacute;tais &agrave; la hauteur de mes id&eacute;es? Que devrais-je faire pour &ecirc;tre vraiment &agrave; la hauteur de mes valeurs? Que se passe-t-il quand je m&rsquo;y &eacute;l&egrave;ve?</p>\n<p>Dans l&rsquo;objectif d&rsquo;en faire un livre, voil&agrave; qu&rsquo;il compte bien devenir No Impact Man. Un genre de super-h&eacute;ros de la plan&egrave;te qui exerce principalement son pouvoir sur lui m&ecirc;me afin de r&eacute;duire son impact sur la Terre &agrave; z&eacute;ro. C&rsquo;est un peu pompeux mais c&rsquo;est &agrave; la hauteur de la t&acirc;che car il part en fait d&rsquo;assez loin&hellip; Pas de tri, des poubelles qui d&eacute;bordent de couches et de vaisselle jetable, des repas pris &agrave; emporter quasiment tout le temps,&nbsp; quotidiennement dans des transports motoris&eacute;s&hellip; C&rsquo;est tout son mode de vie qu&rsquo;il va passer &agrave; la moulinette.</p>\n<p>Il y va progressivement. C&rsquo;est une des le&ccedil;ons que je retiens. Aller par &eacute;tape. Sans vouloir tout faire en m&ecirc;me temps mais faire chaque &eacute;tape &agrave; fond. Il prend aussi le temps de se documenter. Il r&eacute;dige <a href=\"http://noimpactman.typepad.com/\">un blog</a>. D&rsquo;ailleurs, on sent que le livre est parfois un collage d&rsquo;articles de blog, certains paragraphe s&rsquo;articulant difficilement. Mais ce mode d&rsquo;&eacute;criture a aussi ses avantages. Des s&eacute;quences courtes, synth&eacute;tiques, qui traitent une question &agrave; la fois. Car, des questions, Colin Beavan s&rsquo;en est pos&eacute;es beaucoup. Il se pose des questions que je me suis pos&eacute;es lorsque j&rsquo;en &eacute;tais au m&ecirc;me point. (&ldquo;Quel d&eacute;butant attendrissant!&rdquo;) Il se pose des questions que je me pose. (&ldquo;Quel chic type!&rdquo;) Et il se pose des questions que je ne me pose pas encore. (&ldquo;Quel h&eacute;ros aventurier!&rdquo;) Il est rassurant de voir que finalement, le chemin de la d&eacute;croissance est un chemin jalonn&eacute; de questions qui se ressemblent. Chacun a ses r&eacute;ponses mais souvent, chacun a les m&ecirc;mes questions&hellip; Ouf. Je ne suis pas une b&ecirc;te si bizarre. Ouf. C&rsquo;est possible. Quelqu&rsquo;un l&rsquo;a fait.</p>\n<p>Alors bien s&ucirc;r, il y en a d&rsquo;autres qui l&rsquo;ont fait. Mais Colin Beavan l&rsquo;a fait vite et en regardant toujours ce qu&rsquo;il faisait d&rsquo;un oeil ext&eacute;rieur. Ce qui le rend abordable &agrave; lire et fichtrement sympathique. Il nous ressemble, on aimerait lui ressembler. D&rsquo;autant que s&rsquo;il prend un temps pour la r&eacute;flexion, il passe toujours &agrave; l&rsquo;action. Il ne tergiverse pas, c&rsquo;est dans le contrat : A la fin de l&rsquo;ann&eacute;e, il doit &ecirc;tre No Impact Man. C&rsquo;est l&rsquo;int&eacute;r&ecirc;t du challenge &agrave; dur&eacute;e limit&eacute;e, il permet de s&rsquo;engager plus intens&eacute;ment et oblige en m&ecirc;me temps &agrave; s&rsquo;engager. Et on en ressort forc&eacute;ment chang&eacute; ou plus au courant de son propre fonctionnement.</p>\n<p>Parfois m&ecirc;me il agit et r&eacute;fl&eacute;chit apr&egrave;s. Parce que c&rsquo;est plus rassurant. Parce que si on attend d&rsquo;&ecirc;tre rassur&eacute; avant de couper l&rsquo;&eacute;lectricit&eacute;, on ne la coupe jamais... L&rsquo;action, voil&agrave; ce que je retiendrai de ce livre, guid&eacute;e par l&rsquo;envie de bien faire et permise par l&rsquo;optimiste, l&rsquo;action jusqu&rsquo;&agrave; l&rsquo;inconnu, malgr&eacute; les peurs.</p>\n<p>Et vous, que se passerait-il pour vous si vous &eacute;tiez &agrave; la hauteur de qui vous &ecirc;tes? Je veux dire&hellip;plus encore&hellip; Que pourriez vous faire aujourd&rsquo;hui pour vous changer <span style=\"text-decoration:underline;\">vous</span> dans le sens o&ugrave; vous voudriez voir le monde changer? Qu&rsquo;attendez-vous pour changer encore? Quelle peur pourriez vous d&eacute;passer aujourd&rsquo;hui? Des questions assez p&eacute;nibles tant on a toujours l&rsquo;impression d&rsquo;en faire beaucoup. Mais des questions indispensables &agrave; se poser tant notre &ldquo;beaucoup&rdquo; ne semble pas suffisant pour l&rsquo;instant pour &eacute;viter la catastrophe annonc&eacute;e.</p>\n<p>&nbsp;&ldquo;<strong>No Impact Man</strong>&rdquo; de Colin Beavan, est diosponible en poche chez 10/18.</p>\n', created = 1495851805, expire = 1495938205, headers = '', serialized = 0 WHERE cid = '2:aa4db982655f55574e6375bc67f343d9' in /home/etfaitsp/www/includes/cache.inc on line 109.
  • warning: array_map() [function.array-map]: Argument #2 should be an array in /home/etfaitsp/www/modules/system/system.module on line 1015.
  • warning: array_keys() [function.array-keys]: The first argument should be an array in /home/etfaitsp/www/includes/theme.inc on line 1820.
  • warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/etfaitsp/www/includes/theme.inc on line 1820.
Il y a des livres comme ça qui ont un impact important sur votre vie. Celui-ci en aura eu un sur la mienne.

En avril dernier, j’ai lu No Impact Man. Résultat, je suis végétarien.

L’auteur est un journaliste new-yorkais. Il se décrit lui même comme un écolo bien-pensant pseudo révolté, du genre à pester contre les 4×4, à signer des pétitions contre la déforestation et à donner 5 € par mois à Greenpeace… Colin Beavan, c’est un peu un bobo, un peu un écolo, un peu moi, un peu vous…

Et, à ce monsieur comme tout le monde, et que rien ne prédispose à la radicalité soudaine, un jour, une idée saugrenue traverse la tête… “Puisque j’ai des idées écolo, ce serait la moindre des choses que je vive moi-même selon ces idées plutôt que de vouloir les imposer aux autres.”

C’est d’une simplicité redoutable.

Et si j’étais à la hauteur de mes idées? Que devrais-je faire pour être vraiment à la hauteur de mes valeurs? Que se passe-t-il quand je m’y élève?

Dans l’objectif d’en faire un livre, voilà qu’il compte bien devenir No Impact Man. Un genre de super-héros de la planète qui exerce principalement son pouvoir sur lui même afin de réduire son impact sur la Terre à zéro. C’est un peu pompeux mais c’est à la hauteur de la tâche car il part en fait d’assez loin… Pas de tri, des poubelles qui débordent de couches et de vaisselle jetable, des repas pris à emporter quasiment tout le temps,  quotidiennement dans des transports motorisés… C’est tout son mode de vie qu’il va passer à la moulinette.

Il y va progressivement. C’est une des leçons que je retiens. Aller par étape. Sans vouloir tout faire en même temps mais faire chaque étape à fond. Il prend aussi le temps de se documenter. Il rédige un blog. D’ailleurs, on sent que le livre est parfois un collage d’articles de blog, certains paragraphe s’articulant difficilement. Mais ce mode d’écriture a aussi ses avantages. Des séquences courtes, synthétiques, qui traitent une question à la fois. Car, des questions, Colin Beavan s’en est posées beaucoup. Il se pose des questions que je me suis posées lorsque j’en étais au même point. (“Quel débutant attendrissant!”) Il se pose des questions que je me pose. (“Quel chic type!”) Et il se pose des questions que je ne me pose pas encore. (“Quel héros aventurier!”) Il est rassurant de voir que finalement, le chemin de la décroissance est un chemin jalonné de questions qui se ressemblent. Chacun a ses réponses mais souvent, chacun a les mêmes questions… Ouf. Je ne suis pas une bête si bizarre. Ouf. C’est possible. Quelqu’un l’a fait.

Alors bien sûr, il y en a d’autres qui l’ont fait. Mais Colin Beavan l’a fait vite et en regardant toujours ce qu’il faisait d’un oeil extérieur. Ce qui le rend abordable à lire et fichtrement sympathique. Il nous ressemble, on aimerait lui ressembler. D’autant que s’il prend un temps pour la réflexion, il passe toujours à l’action. Il ne tergiverse pas, c’est dans le contrat : A la fin de l’année, il doit être No Impact Man. C’est l’intérêt du challenge à durée limitée, il permet de s’engager plus intensément et oblige en même temps à s’engager. Et on en ressort forcément changé ou plus au courant de son propre fonctionnement.

Parfois même il agit et réfléchit après. Parce que c’est plus rassurant. Parce que si on attend d’être rassuré avant de couper l’électricité, on ne la coupe jamais... L’action, voilà ce que je retiendrai de ce livre, guidée par l’envie de bien faire et permise par l’optimiste, l’action jusqu’à l’inconnu, malgré les peurs.

Et vous, que se passerait-il pour vous si vous étiez à la hauteur de qui vous êtes? Je veux dire…plus encore… Que pourriez vous faire aujourd’hui pour vous changer vous dans le sens où vous voudriez voir le monde changer? Qu’attendez-vous pour changer encore? Quelle peur pourriez vous dépasser aujourd’hui? Des questions assez pénibles tant on a toujours l’impression d’en faire beaucoup. Mais des questions indispensables à se poser tant notre “beaucoup” ne semble pas suffisant pour l’instant pour éviter la catastrophe annoncée.

 “No Impact Man” de Colin Beavan, est diosponible en poche chez 10/18.