Warning: UPDATE command denied to user 'etfaitspdrupal'@'10.0.65.131' for table 'cache' query: UPDATE cache SET data = 'a:418:{s:13:\"theme_default\";s:14:\"etfaitsplanete\";s:13:\"filter_html_1\";s:1:\"1\";s:18:\"node_options_forum\";a:1:{i:0;s:6:\"status\";}s:18:\"drupal_private_key\";s:64:\"0927c9e474252afe559954507edf37202ad0bd9d3be425a3553cc8429b745768\";s:10:\"menu_masks\";a:22:{i:0;i:127;i:1;i:125;i:2;i:63;i:3;i:62;i:4;i:61;i:5;i:59;i:6;i:58;i:7;i:56;i:8;i:31;i:9;i:30;i:10;i:29;i:11;i:24;i:12;i:21;i:13;i:15;i:14;i:14;i:15;i:11;i:16;i:7;i:17;i:6;i:18;i:5;i:19;i:3;i:20;i:2;i:21;i:1;}s:12:\"install_task\";s:4:\"done\";s:13:\"menu_expanded\";a:1:{i:0;s:13:\"primary-links\";}s:16:\"language_default\";O:8:\"stdClass\":11:{s:8:\"language\";s:2:\"fr\";s:4:\"name\";s:6:\"French\";s:6:\"native\& in /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc on line 136

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc:136) in /home/etfaitsp/www/includes/bootstrap.inc on line 726

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc:136) in /home/etfaitsp/www/includes/bootstrap.inc on line 727

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc:136) in /home/etfaitsp/www/includes/bootstrap.inc on line 728

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc:136) in /home/etfaitsp/www/includes/bootstrap.inc on line 729
Conférence de Diana Leafe Christian sur les Ecovillages. | Et faits planete

Conférence de Diana Leafe Christian sur les Ecovillages.

  • warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc:136) in /home/etfaitsp/www/includes/common.inc on line 148.
  • user warning: UPDATE command denied to user 'etfaitspdrupal'@'10.0.65.131' for table 'cache_filter' query: UPDATE cache_filter SET data = '<p>Diana Leafe Christian est depuis 1993 la rédactrice en chef du magazine Communities, la plus importante ressource pour les communautés intentionnelles (des coopératives urbaines aux communes rurales) en Amérique du Nord. Elle donne des conférences et des ateliers de formation sur la fondation d\'écovillages et de communautés intentionnelles. Invit&eacute;e, d\'apr&egrave;s ce que j\'ai compris pour la 2e ann&eacute;e cons&eacute;cutive, au <a href=\"http://www.objectifgaia.info/\">Tiocan</a>, l\'&eacute;co-centre situ&eacute; dans l\'Ain, elle y donnait une conf&eacute;rence suivi d\'un atelier de 4 jours permettant d\'&eacute;tablir les bases de son projet &eacute;covillage. J\'ai assist&eacute; &agrave; la conf&eacute;rence. Et je vais t&acirc;cher de vous en &eacute;tablir un petit compte rendu. Petit car il contiendra ce qui a le plus retenu mon attention...</p>\n<p>Elle a tout d\'abord esquiss&eacute; une d&eacute;finition de l\'&eacute;covillage.</p>\n<p>Ce sont des installations humaines qui r&eacute;pondent en premier &agrave; des valeurs (Selon une citation qui &eacute;tait &quot; Put your money where your mouth is&quot; : Mettez votre argent l&agrave; o&ugrave; va votre parole. ), des valeurs bien souvent <strong>&eacute;cologiques</strong>.&nbsp; Des installations structur&eacute;es selon des r&egrave;gles <strong>&eacute;conomiques</strong> (Quels &eacute;changes mon&eacute;taires entre les membres? Chacun son salaire ou mise en commun des entr&eacute;es d\'argent ? Des questions qui se poseront de toute mani&egrave;re sur le chemin de l\'objectif &eacute;cologique.) Des installations qui ne durent que gr&acirc;ce &agrave; un fonctionnement <strong>social</strong> particulier. Ecologie, &eacute;conomie, social : 3 piliers des &eacute;covillages.</p>\n<p>Mais <a href=\"http://en.wikipedia.org/wiki/Robert_Gilman\">Robert Gilman</a>&nbsp; fait une <a href=\"http://www.context.org/iclib/ic29/gilman1/\">d&eacute;finition des &eacute;covillages</a> plus pragmatique et plus pr&eacute;cise. Pour lui il s\'agit de :</p>\n<ul>\n<li>Une installation compl&egrave;te, o&ugrave; l\'on trouve tout ce qu\'il faut pour vivre. (Full-Featured Settlement.)</li>\n<li>A &eacute;chelle humaine ( Pr&eacute;cision de Diana : O&ugrave; il est possible de connaitre tout le monde. )</li>\n<li>O&ugrave; les activit&eacute; humaines sont int&eacute;gr&eacute;es &agrave; la Nature sans dommage pour elle.</li>\n<li>Qui soutien un d&eacute;veloppement de l\'humain en sant&eacute;</li>\n<li>Et qui peut, avec succ&egrave;s, perdurer dans le temps, ind&eacute;finiment.</li>\n</ul>\n<p>Elle a ensuite pr&eacute;sent&eacute; 4 Ecovillage/Eco-communaut&eacute;s. Pour bien prendre le temps de vous les d&eacute;tailler, je le ferai dans des articles ult&eacute;rieurs qui seront d&eacute;di&eacute;s &agrave; chacun. Ils le m&eacute;ritent bien, tant ils m\'ont sembl&eacute;s remarquables et diff&eacute;rents les uns des autres.</p>\n<p>Pour terminer, suite &agrave; une question Diana Leafe Christian a &eacute;num&eacute;r&eacute; les crit&egrave;res transversalement remplis par les communaut&eacute;s qui perdurent dans le temps. Attention, cela tient en peu de place mais cette simplicit&eacute;, c\'est du &quot;complexe resserr&eacute;&quot;. C\'est de l\'essentiel pur.</p>\n<p><strong><u>Les communaut&eacute;s qui r&eacute;ussissent ont:</u></strong></p>\n<ul>\n<li>Une mission, un objectif, une charte, des valeurs tr&egrave;s clairement et pr&eacute;cis&eacute;ment d&eacute;finies en commun. (OU&nbsp;ALORS un leader charismatique qui d&eacute;veloppe un tel objectif et derri&egrave;re lequel se rangent des personnes, suivant une organisation pyramidale. Sautez le point suivant???)</li>\n<li>Une m&eacute;thode de gouvernement participative et juste qui rend chacun-e co-leader de sa communaut&eacute;.</li>\n<li>De bons outils de gestion de conflit et de bonne comp&eacute;tences de communication. (Parfois ils d&eacute;veloppent les leurs comme &agrave; ZEGG en Allemagne.)</li>\n<li>Des outils et une organisation qui produit et entretien un &eacute;tat d\'esprit communaire (Beaucoup d\'activit&eacute;s communes.)</li>\n<li>Un syst&egrave;me qui oblige chacun-e &agrave; respecter les engagements pris et &eacute;crits.</li>\n<li>Une bonne connaissance &agrave; la base du syst&egrave;me dans lequel elles se sont engag&eacute;es.</li>\n<li>Une tr&egrave;s bonne gestion des &eacute;l&eacute;ments pragmatiques (Gestion de comptabilit&eacute;, connaissances juridiques, bancaires, architecturales, culturales, etc...)</li>\n</ul>\n<p>Elle a insist&eacute; sur ce dernier point. Il faut avoir un pied dans chaque monde. On peut avoir de belles valeurs &eacute;colo-humano-etc, si on se fait virer par les huissiers, on a rat&eacute; un truc. Et &agrave; l\'inverse, si on g&egrave;re parfaitement ses remboursement d\'un pr&ecirc;ts mais qu\'on est oblig&eacute; de revendre parce qu\'on s\'entred&eacute;chire, c\'est rat&eacute; aussi.&nbsp; Il faut utiliser ses 2 h&eacute;misph&egrave;res c&eacute;r&eacute;braux...</p>\n<p>Suite &agrave; une autre question, elle apporte une pr&eacute;cision utile : Si, individuellement les comp&eacute;tences techniques importent peu (le groupe pourra y pourvoir, par de l\'entraide, de la formation, etc...), les &quot;comp&eacute;tences&quot; affectives et humaines, un comportement de personnalit&eacute; mature et gu&eacute;rie,&nbsp; par contre sont des choses qui comptent &eacute;norm&eacute;ment. Si les communaut&eacute;s peuvent &ecirc;tre des lieux de ressourcement pour des visiteurs de passage, elle se doivent d\'&ecirc;tre structur&eacute;es par des personnes tr&egrave;s bien dans leur t&ecirc;te et au clair avec elles-m&ecirc;me. Et ce d\'autant que ces communaut&eacute;s sont petites et jeunes. &quot;Le meilleur cadeau que vous puissiez faire &agrave; votre communaut&eacute; c\'est de vous offrir une bonne th&eacute;rapie &agrave; vous.&quot; disait la conf&eacute;renci&egrave;re</p>\n<p>Et une autre citation d\'une de ses connaisssances, au sujet de ce que peut n&eacute;anmoins contenir de potentiel &eacute;volutif un &eacute;co-village&nbsp; : &quot;Ah! Les Communaut&eacute;s...La plus longue et la plus ch&egrave;re th&eacute;rapie de groupe que vous ne trouverez jamais!&quot;... Parce qu\'on peut aller tr&egrave;s bien et vouloir aller vers le mieux.</p>\n<p>Et dire que &ccedil;a pourrait bien &ecirc;tre la vision la plus r&eacute;aliste du futur le plus optimiste, &ccedil;a promet!</p>\n<p>&nbsp;</p>\n<p><u><strong>Pour en savoir plus :</strong></u></p>\n<p>Vous pouvez lire:&nbsp;<a href=\"http://www.ecosociete.org/t101.php\"> &laquo; Vivre autrement &raquo; de Diana Leafe Christian, aux Editions Ecosoci&eacute;t&eacute;</a>. Attention c\'est une bible. Extr&ecirc;mement interessant pour les personnes qui veulent effectivement monter leur habitat partag&eacute;, il sera sans doute un peu intimidant pour les personnes &quot;juste&quot; accroch&eacute;es par le sujet.&nbsp; Il y a aussi le tr&egrave;s fran&ccedil;ais <a href=\"http://www.amazon.fr/Habitat-group%C3%A9-Ecologie-participation-convivialit%C3%A9/dp/2914717504\">&quot;Habitat Group&eacute;&quot;</a> de Christian Lagrange, aux Editions Terre Vivante. Beaucoup plus accessible, mais, du coup, aussi beaucoup plus simpliste, c\'est on bon ouvrage pour se donner envie d\'aller plus loin. :-)</p>\n<p>Enfin, si vous voulez partir en visite, il y a le site de l\'association fran&ccedil;aise des &eacute;co-habitats group&eacute;s, <a href=\"http://www.ecohabitatgroupe.fr/\">ecohabitatgroupe.fr</a></p>\n', created = 1495852180, expire = 1495938580, headers = '', serialized = 0 WHERE cid = '2:71c23845ec11cc853de73b57df7c7963' in /home/etfaitsp/www/includes/cache.inc on line 109.
  • warning: array_map() [function.array-map]: Argument #2 should be an array in /home/etfaitsp/www/modules/system/system.module on line 1015.
  • warning: array_keys() [function.array-keys]: The first argument should be an array in /home/etfaitsp/www/includes/theme.inc on line 1820.
  • warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/etfaitsp/www/includes/theme.inc on line 1820.
C'était au Tiocan, le 18 Juin dernier.

Diana Leafe Christian est depuis 1993 la rédactrice en chef du magazine Communities, la plus importante ressource pour les communautés intentionnelles (des coopératives urbaines aux communes rurales) en Amérique du Nord. Elle donne des conférences et des ateliers de formation sur la fondation d'écovillages et de communautés intentionnelles. Invitée, d'après ce que j'ai compris pour la 2e année consécutive, au Tiocan, l'éco-centre situé dans l'Ain, elle y donnait une conférence suivi d'un atelier de 4 jours permettant d'établir les bases de son projet écovillage. J'ai assisté à la conférence. Et je vais tâcher de vous en établir un petit compte rendu. Petit car il contiendra ce qui a le plus retenu mon attention...

Elle a tout d'abord esquissé une définition de l'écovillage.

Ce sont des installations humaines qui répondent en premier à des valeurs (Selon une citation qui était " Put your money where your mouth is" : Mettez votre argent là où va votre parole. ), des valeurs bien souvent écologiques.  Des installations structurées selon des règles économiques (Quels échanges monétaires entre les membres? Chacun son salaire ou mise en commun des entrées d'argent ? Des questions qui se poseront de toute manière sur le chemin de l'objectif écologique.) Des installations qui ne durent que grâce à un fonctionnement social particulier. Ecologie, économie, social : 3 piliers des écovillages.

Mais Robert Gilman  fait une définition des écovillages plus pragmatique et plus précise. Pour lui il s'agit de :

  • Une installation complète, où l'on trouve tout ce qu'il faut pour vivre. (Full-Featured Settlement.)
  • A échelle humaine ( Précision de Diana : Où il est possible de connaitre tout le monde. )
  • Où les activité humaines sont intégrées à la Nature sans dommage pour elle.
  • Qui soutien un développement de l'humain en santé
  • Et qui peut, avec succès, perdurer dans le temps, indéfiniment.

Elle a ensuite présenté 4 Ecovillage/Eco-communautés. Pour bien prendre le temps de vous les détailler, je le ferai dans des articles ultérieurs qui seront dédiés à chacun. Ils le méritent bien, tant ils m'ont semblés remarquables et différents les uns des autres.

Pour terminer, suite à une question Diana Leafe Christian a énuméré les critères transversalement remplis par les communautés qui perdurent dans le temps. Attention, cela tient en peu de place mais cette simplicité, c'est du "complexe resserré". C'est de l'essentiel pur.

Les communautés qui réussissent ont:

  • Une mission, un objectif, une charte, des valeurs très clairement et précisément définies en commun. (OU ALORS un leader charismatique qui développe un tel objectif et derrière lequel se rangent des personnes, suivant une organisation pyramidale. Sautez le point suivant???)
  • Une méthode de gouvernement participative et juste qui rend chacun-e co-leader de sa communauté.
  • De bons outils de gestion de conflit et de bonne compétences de communication. (Parfois ils développent les leurs comme à ZEGG en Allemagne.)
  • Des outils et une organisation qui produit et entretien un état d'esprit communaire (Beaucoup d'activités communes.)
  • Un système qui oblige chacun-e à respecter les engagements pris et écrits.
  • Une bonne connaissance à la base du système dans lequel elles se sont engagées.
  • Une très bonne gestion des éléments pragmatiques (Gestion de comptabilité, connaissances juridiques, bancaires, architecturales, culturales, etc...)

Elle a insisté sur ce dernier point. Il faut avoir un pied dans chaque monde. On peut avoir de belles valeurs écolo-humano-etc, si on se fait virer par les huissiers, on a raté un truc. Et à l'inverse, si on gère parfaitement ses remboursement d'un prêts mais qu'on est obligé de revendre parce qu'on s'entredéchire, c'est raté aussi.  Il faut utiliser ses 2 hémisphères cérébraux...

Suite à une autre question, elle apporte une précision utile : Si, individuellement les compétences techniques importent peu (le groupe pourra y pourvoir, par de l'entraide, de la formation, etc...), les "compétences" affectives et humaines, un comportement de personnalité mature et guérie,  par contre sont des choses qui comptent énormément. Si les communautés peuvent être des lieux de ressourcement pour des visiteurs de passage, elle se doivent d'être structurées par des personnes très bien dans leur tête et au clair avec elles-même. Et ce d'autant que ces communautés sont petites et jeunes. "Le meilleur cadeau que vous puissiez faire à votre communauté c'est de vous offrir une bonne thérapie à vous." disait la conférencière

Et une autre citation d'une de ses connaisssances, au sujet de ce que peut néanmoins contenir de potentiel évolutif un éco-village  : "Ah! Les Communautés...La plus longue et la plus chère thérapie de groupe que vous ne trouverez jamais!"... Parce qu'on peut aller très bien et vouloir aller vers le mieux.

Et dire que ça pourrait bien être la vision la plus réaliste du futur le plus optimiste, ça promet!

 

Pour en savoir plus :

Vous pouvez lire:  « Vivre autrement » de Diana Leafe Christian, aux Editions Ecosociété. Attention c'est une bible. Extrêmement interessant pour les personnes qui veulent effectivement monter leur habitat partagé, il sera sans doute un peu intimidant pour les personnes "juste" accrochées par le sujet.  Il y a aussi le très français "Habitat Groupé" de Christian Lagrange, aux Editions Terre Vivante. Beaucoup plus accessible, mais, du coup, aussi beaucoup plus simpliste, c'est on bon ouvrage pour se donner envie d'aller plus loin. :-)

Enfin, si vous voulez partir en visite, il y a le site de l'association française des éco-habitats groupés, ecohabitatgroupe.fr