Warning: UPDATE command denied to user 'etfaitspdrupal'@'10.0.65.131' for table 'cache' query: UPDATE cache SET data = 'a:418:{s:13:\"theme_default\";s:14:\"etfaitsplanete\";s:13:\"filter_html_1\";s:1:\"1\";s:18:\"node_options_forum\";a:1:{i:0;s:6:\"status\";}s:18:\"drupal_private_key\";s:64:\"0927c9e474252afe559954507edf37202ad0bd9d3be425a3553cc8429b745768\";s:10:\"menu_masks\";a:22:{i:0;i:127;i:1;i:125;i:2;i:63;i:3;i:62;i:4;i:61;i:5;i:59;i:6;i:58;i:7;i:56;i:8;i:31;i:9;i:30;i:10;i:29;i:11;i:24;i:12;i:21;i:13;i:15;i:14;i:14;i:15;i:11;i:16;i:7;i:17;i:6;i:18;i:5;i:19;i:3;i:20;i:2;i:21;i:1;}s:12:\"install_task\";s:4:\"done\";s:13:\"menu_expanded\";a:1:{i:0;s:13:\"primary-links\";}s:16:\"language_default\";O:8:\"stdClass\":11:{s:8:\"language\";s:2:\"fr\";s:4:\"name\";s:6:\"French\";s:6:\"native\& in /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc on line 136

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc:136) in /home/etfaitsp/www/includes/bootstrap.inc on line 726

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc:136) in /home/etfaitsp/www/includes/bootstrap.inc on line 727

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc:136) in /home/etfaitsp/www/includes/bootstrap.inc on line 728

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc:136) in /home/etfaitsp/www/includes/bootstrap.inc on line 729
Relax Goldman Sachs! | Et faits planete

Relax Goldman Sachs!

  • warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/etfaitsp/www/includes/database.mysql.inc:136) in /home/etfaitsp/www/includes/common.inc on line 148.
  • user warning: UPDATE command denied to user 'etfaitspdrupal'@'10.0.65.131' for table 'cache_filter' query: UPDATE cache_filter SET data = '<p>Goldman Sachs,<b> </b>le g&eacute;ant am&eacute;ricain de la banque d\'affaires, ne sera pas poursuivi pour des faits &quot;criminels&quot;, concernant des produits subprime mortgage <em>contre</em> lesquels l\'&eacute;tablissement financier aurait pari&eacute; alors qu\'en m&ecirc;me temps, il les commercialisait &agrave; ses clients. Ces produits avait &eacute;t&eacute; un des pivots de basculement dans la crise que l\'on connait.</p>\n<p>Le s&eacute;nateur Carl Levin avait demand&eacute; &agrave; ce sujet une enqu&ecirc;te criminelle concernant Goldman, apr&egrave;s avoir &eacute;tudi&eacute; le groupe une ann&eacute;e durant. Devant le Congr&egrave;s am&eacute;ricain, Levin avait d&eacute;j&agrave; questionn&eacute; le directeur g&eacute;n&eacute;ral de Goldman il y a deux ans, l\'interrogeant sur la morale de ces pratiques consistant &agrave; jouer contre ses propres clients. Toutefois,le D&eacute;partement US de Justice et les autres agences n\'ont pas trouv&eacute; l&agrave; mati&egrave;re &agrave; un cas dit &quot;criminel&quot;. Le cas a &eacute;t&eacute; class&eacute; le 10 Ao&ucirc;t dernier. Goldman Sachs s\'est dit &eacute;videmment &quot;soulag&eacute;&quot; que ce probl&egrave;me soit &quot;r&eacute;solu&quot;..</p>\n<p>Par ailleurs, Goldman Sachs s\'&eacute;tait accord&eacute; en 2010 avec la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier am&eacute;ricain, afin de r&eacute;gler un cas li&eacute;, au tribunal civil&nbsp; pour 550 Millions de dollars, sans admettre ses fautes suppos&eacute;es. (Aux USA, on peut n&eacute;gocier avec le procureur pour fermer le dossier en &eacute;change d\'une amende. <a href=\"http://www.informationisbeautiful.net/visualizations/punytive-damages-biggest-corporate-fines/\">Cette page</a> montre une infographie pr&eacute;sentant certaines des grosses amendes pay&eacute;es, au regard du chiffre d\'affaire des entreprises concern&eacute;es.)</p>\n<p>Neil Barofsky, professeur de droit &agrave; la New York University <a href=\"http://www.businessinsider.com/neil-barofsky-sec-drops-charges-against-goldman-sachs-2012-8\" target=\"_blank\">s\'inqui&egrave;te de cette d&eacute;cision du minist&egrave;re dans<em> Business Insider</em> </a>: <em>&quot;Cela nous rappelle qu\'aucun individu, ni aucune institution n\'a jusqu\'&agrave; maintenant &eacute;t&eacute; tenu responsable pour son r&ocirc;le dans la crise financi&egrave;re.&nbsp; Sans cette prise de responsabilit&eacute;, les scandales sans fin touchant les m&eacute;gabanques continueront in&eacute;vitablement.&quot; <br />\n</em></p>\n', created = 1495851871, expire = 1495938271, headers = '', serialized = 0 WHERE cid = '2:cf1e6395bacb10e0800dd7a3bf734bea' in /home/etfaitsp/www/includes/cache.inc on line 109.
  • warning: array_map() [function.array-map]: Argument #2 should be an array in /home/etfaitsp/www/modules/system/system.module on line 1015.
  • warning: array_keys() [function.array-keys]: The first argument should be an array in /home/etfaitsp/www/includes/theme.inc on line 1820.
  • warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/etfaitsp/www/includes/theme.inc on line 1820.
Pas de poursuite criminelle contre un des initiateurs de la crise...

Goldman Sachs, le géant américain de la banque d'affaires, ne sera pas poursuivi pour des faits "criminels", concernant des produits subprime mortgage contre lesquels l'établissement financier aurait parié alors qu'en même temps, il les commercialisait à ses clients. Ces produits avait été un des pivots de basculement dans la crise que l'on connait.

Le sénateur Carl Levin avait demandé à ce sujet une enquête criminelle concernant Goldman, après avoir étudié le groupe une année durant. Devant le Congrès américain, Levin avait déjà questionné le directeur général de Goldman il y a deux ans, l'interrogeant sur la morale de ces pratiques consistant à jouer contre ses propres clients. Toutefois,le Département US de Justice et les autres agences n'ont pas trouvé là matière à un cas dit "criminel". Le cas a été classé le 10 Août dernier. Goldman Sachs s'est dit évidemment "soulagé" que ce problème soit "résolu"..

Par ailleurs, Goldman Sachs s'était accordé en 2010 avec la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain, afin de régler un cas lié, au tribunal civil  pour 550 Millions de dollars, sans admettre ses fautes supposées. (Aux USA, on peut négocier avec le procureur pour fermer le dossier en échange d'une amende. Cette page montre une infographie présentant certaines des grosses amendes payées, au regard du chiffre d'affaire des entreprises concernées.)

Neil Barofsky, professeur de droit à la New York University s'inquiète de cette décision du ministère dans Business Insider : "Cela nous rappelle qu'aucun individu, ni aucune institution n'a jusqu'à maintenant été tenu responsable pour son rôle dans la crise financière.  Sans cette prise de responsabilité, les scandales sans fin touchant les mégabanques continueront inévitablement."